Jambes lourdes : Origines, causes et bons gestes pour soulager

Jambes lourdes : Origines, causes et bons gestes pour soulager

Accentué par les pics de chaleur, les longues journées à piétiner ou encore la pratique d’une activité sportive, un mauvais retour veineux peut-est être particulièrement contraignant au quotidien. Accompagnés de Pauline, notre responsable scientifique, découvrez son mécanisme, ses origines et les actions à mettre en place pour vous soulager.

 

SYMPTÔMES ET MÉCANISME DE L’INSUFFISANCE VEINEUSE

L’insuffisance veineuse est un trouble du retour veineux. Les symptômes sont inconfortables, voire douloureux et ils impactent fortement la qualité de vie :

  • Jambes lourdes, engourdies
  • Pieds échauffés, gonflés
  • Varicosités et varices
  • Sécheresse intense et démangeaisons (s’apparentant à un eczéma)

Le retour veineux, comment ça marche ?

Après avoir apporté son oxygène à tous les organes du corps, le sang revient vers le cœur à travers le phénomène du retour veineux. Les veines doivent fournir un effort considérable pour ramener le sang vers le cœur malgré la gravité naturelle.

PLUSIEURS MÉCANISMES PERMETTENT D’ASSURER UN BON RETOUR VEINEUX :

 

→ Des valves ou valvules empêchent le reflux sanguin :

étanchéité des valves

Les valvules sont positionnées tout le long de l’intérieur des veines des membres inférieurs. Elles agissent comme des clapets anti-reflux. Ces petites valves veineuses dirigent le sang vers le cœur et l’empêche ensuite de refluer vers les extrémités.

→ Le tonus veineux ramène le sang vers le cœur :

La dilatation des veines

 

L’élasticité des veines et des capillaires veineux les rend dynamiques et extensibles. Sous l’effet de la pression exercée à la respiration, on observe donc des phénomènes de vasodilatation et de vasoconstriction qui permettent de faire remonter le sang à travers les veines depuis les extrémités jusqu’au cœur.

→ Les pompes musculaires impulsent le sang dans les vaisseaux

Les pompes musculaires

 

Au niveau des pieds et des jambes, deux zones font office de pompes musculaires : la voute plantaire et le mollet. Lorsque les muscles se contractent, ils augmentent de volume et compressent alors les veines à proximité. De ce fait, le sang est ensuite propulsé du bas vers le haut favorisant le retour veineux. C’est pour cela que le mouvement et l’activité physique permettent d’encourager un bon retour veineux.

 

L’insuffisance veineuse ou plus généralement le mauvais retour veineux apparait lorsqu’un ou plusieurs de ces phénomènes dysfonctionnent. En effet, la sensation de jambes lourdes ou de pieds échauffés apparait lorsque :

  • Les valvules ne sont plus fonctionnelles, elles perdent leur étanchéité
  • Les vaisseaux sont trop dilatés et le tonus s’affaiblit
  • Les pompes musculaires au niveau de la plante des pieds et des mollets ne sont plus suffisamment actives

Résultat, le sang stagne dans les veines des membres inférieurs et remonte péniblement. Cette stase veineuse se traduit par une hyperpression des vaisseaux entrainant l’apparition d’un œdème avec ou sans inflammation (gonflement douloureux au niveau du pied, de la cheville, du mollet) et d’une microangiopathie (atteinte du réseau superficiel) avec des troubles cutanés à l’origine des symptômes de l’insuffisance veineuse. Cette microangiopathie est la cause de la sécheresse extrême qui s’apparente l’eczéma observée chez les personnes ayant une insuffisance veineuse chronique.

ORIGINES ET FACTEURS AGGRAVANTS D’UNE MAUVAISE CIRCULATION

L’insuffisance veineuse touche plus d’une personne sur quatre selon l’INSEE. Même si l’origine est bien souvent due à un héritage génétique, on recense un certain nombre d’éléments pouvant accentuer ses effets. Découvrez-les ci-dessous :

PRÉDISPOSITIONS :

Sexe : Les femmes sont majoritairement touchées par ces problématiques circulatoires. Cela s’explique notamment à cause des grossesses mais aussi parce que le tonus veineux est beaucoup plus sensible aux hormones féminines.

Hérédité : Elle joue un rôle important dans l’insuffisance veineuse. Les gènes sont une des composantes dominantes de la qualité des veines. Selon la Fédération Française de Cardiologie, cette maladie serait héréditaire dans 80% des cas. En cas de problème circulatoire, n’hésitez pas à interroger votre entourage.

FACTEURS AGGRAVANTS :

Le surpoids : Debout, nos membres inférieurs doivent supporter le poids de notre corps, ce qui exerce une contrainte sur nos jambes. C’est encore plus vrai en situation d’obésité où la pression, plus forte, entraîne une diminution du retour veineux.

La sédentarité : En pratiquant une activité physique on assure une bonne santé au cœur et on améliore sa circulation sanguine. Sans mouvement et sans activation des pompes musculaires le retour veineux n’est pas stimulé, augmentant alors le risque d’une insuffisance veineuse.

Le tabac : Fumer diminue la vasomotricité des veines. Moins toniques, elles peinent à acheminer le flux sanguin et une mauvaise circulation se développe.

En plus de ces quelques facteurs cités ci-dessus, on observe aussi d’autres situations aggravantes plus communes :

La chaleur : Qu’elle soit inhérente à la météo ou simplement d’un bain bien chaud, la chaleur n’est pas de bon augure pour les personnes souffrant de problème de circulation. Avec elle, les veines gonflent, diminuant alors le retour veineux.

Les voyages en avion : Entre la pressurisation et la sécheresse de l’air, les voyages en avion peuvent accroître les troubles circulation de façon exponentielle, notamment lors des longs courriers. « C’est pourquoi il est fortement recommandé d’éviter de croiser les jambes, de se lever régulièrement pour marcher dans les couloirs de l’avion, de s’hydrater et surtout de porter des vêtements amples et des bas de contention », déclare la Fédération Française de la Cardiologie.

LES BONS GESTES A ADOPTER POUR SOULAGER

Même si cette pathologie est fréquente, elle ne doit pas rester sans soin. Le port de bas de contention prescrit par votre médecin traitant peut être une solution efficace. Par ailleurs, plusieurs actes du quotidien peuvent être adoptés pour apaiser et soulager les conséquences de l’insuffisance veineuse :

PRENDRE SOIN AVEC DES GESTES SIMPLES

  • Apportez de la fraicheur et une sensation de légèreté à vos jambes avec l’application régulière d’un gel fraîcheur veinotonique. Activez la microcirculation en partant de la pointe des pieds jusqu’au haut du mollet.
  • En plus de l’usage d’un soin dédié, vous pouvez aussi activer les pompes musculaires à l’aide d’un massage profond réalisé vous-même (n’hésitez pas à vous référer à des tutoriels comme celui-ci par exemple ou directement en salon.
  • Toujours dans cette recherche de fraîcheur et de légèreté, en fin de journée passez un jet d’eau froid en remontant de vos pieds jusqu’à vos jambes.

SOULAGER PAR LE MOUVEMENT

  • Vous l’avez compris une posture statique prolongée accentue davantage le phénomène de jambes lourdes et donc le mauvais retour veineux. Marchez au moins 30 minutes par jour et faites bouger vos pieds un maximum même si vous êtes assis toute la journée.
  • Pour réenclencher la bonne circulation et apaiser vos jambes, surélevez légèrement vos pieds en réhaussant le bout de votre lit.

LE CONSEIL PODOLOGUE : PAR MURIEL MONTENVERT

“ Un bon chaussage est essentiel pour prendre soin de ses pieds, c’est même primordial. Pour les personnes souffrantes de problèmes circulatoire accompagnés de jambes lourdes et de pieds gonflés, je recommande de choisir les chaussures au moment où surviennent les gonflements. Cela permettra d’avoir des chaussures adaptées pour du confort toute la journée !  

Vous souffrez de jambes lourdes ? Optez pour le Gel Fraîcheur !