Neuropathie diabétique : causes, symptômes et traitements

Neuropathie diabétique : causes, symptômes et traitements

Le diabète est une maladie qui peut avoir des conséquences diverses sur la santé, bien au-delà des pics de glycémie. Parmi les complications possibles, une atteinte des nerfs (qu’on appelle la neuropathie diabétique), qui va diminuer voire supprimer toute sensibilité au niveau de la peau. Concrètement, la personne atteinte de neuropathie diabétique ne va plus sentir les douleurs au niveau du pied : la moindre plaie non soignée peut alors s’infecter ou donner lieu à un ulcère, qui dans les cas les plus graves peut se solder par une amputation.

Pour éviter d’en arriver là, toute personne atteinte de neuropathie diabétique devra alors – en sus d’une alimentation adaptée et la prise du traitement prescrit - surveiller attentivement ses pieds et leur prodiguer des soins quotidiens pour limiter tout risque de complications. Zoom sur la neuropathie diabétique, ses causes, ses symptômes, et les traitements possibles de cette maladie engendrée par le diabète.

Causes et symptômes de la neuropathie diabétique

La neuropathie diabétique a pour origine un diabète de type 1 ou de type 2 : l’organisme présente de forts taux de sucres dans le sang pendant une période prolongée. La mise en place d’un contrôle de la glycémie est alors nécessaire. Cette maladie peut entraîner différentes complications et des problèmes de santé au niveau des nerfs, du cœur, mais aussi d’autres organes comme les reins ou les yeux.

Une glycémie mal contrôlée peut altérer le bon fonctionnement des vaisseaux sanguins et des nerfs. Les premiers sont chargés de faire circuler le sang dans tout le corps, jusqu’aux membres inférieurs et aux extrémités. En cas de mauvaise circulation, ce sont les extrémités qui souffrent en premier : mal irriguées, les pieds et dans une moindre mesure les mains peuvent gonfler et être source de douleur.

Les nerfs quant à eux, transmettent les messages nerveux aux différents organes. Si vous vous blessez au niveau du pied, ce sont les nerfs qui vont faire parvenir le message de douleur au cerveau. Ce dernier va alors l’interpréter et vous transmettre l’information pour vous inciter à vous soigner. En cas de neuropathie diabétique, le bon fonctionnement des nerfs est altéré et la douleur peut ne pas être perçue. On parlera de mononeuropathie si un seul nerf est touché, et de polyneuropathie si plusieurs nerfs sont affectés.

On distingue 4 stades de la maladie, qu’on appelle des grades :

  • Grade 0 : pas de neuropathie sensitive, le système nerveux fonctionne normalement.
  • Grade 1 : la perte de sensibilité est légère et le risque de plaie est plus élevé. On parle de mononeuropathie ou de neuropathie isolée. A partir de ce grade, il est primordial de mettre en place un suivi, des soins ou des appareillages spécifiques pour éviter ou retarder l’évolution vers les grades suivants.
  • Grade 2 : la perte de sensibilité est plus prononcée, la circulation du sang vers les membres inférieurs est gênée et des déformations des pieds peuvent apparaître.
  • Grade 3 : c’est le stade le plus sévère, qui s’accompagne de complications graves : ulcère, amputation des membres inférieurs…

C’est votre médecin traitant qui pourra, à l’aide d’un examen simple, confirmer le diagnostic de neuropathie diabétique et déterminer son grade. Cette maladie nécessite une prise en charge spécifique et une attention particulière à vos membres inférieurs (et à vos pieds en particulier) au quotidien.

Neuropathie diabétique : quelles conséquences sur la santé ?

Dans le cadre d’une neuropathie diabétique, les nerfs ne transmettent plus aussi efficacement les informations : des douleurs, une plaie, les sensations de chaud ou de froid peuvent passer inaperçues. C’est ainsi qu’une crevasse par exemple, qui ne serait pas détectée visuellement et traitée, pourrait s’infecter. Parce que la sensibilité des pieds diminue, d’autres conséquences sont possibles : les appuis à la marche se modifient et le poids du corps porte sur des zones plus fragiles. Des déformations peuvent apparaître, comme l’hallux valgus (une déviation de l’orteil vers l’extérieur qu’on appelle aussi oignon du pied), une déformation des orteils vers le haut ou vers le bas, leur donnant une forme recroquevillée. Une faiblesse musculaire, une douleur chronique, une sensation d’engourdissement, des troubles digestifs vont souvent de pair avec la neuropathie diabétique.

Autres conséquences de l’altération des nerfs : les glandes sudoripares, responsables de la transpiration, fonctionnent moins bien. Avec, à la clé, des pieds plus secs, sujets au dessèchement cutané, aux crevasses et aux fendillements.

Les frottements des chaussures vont également être plus importants sur des pieds déformés. Des callosités, cors, durillons ou ampoules peuvent apparaître. Le principal risque ? Que ces derniers passent inaperçus suite au manque de sensibilité des nerfs, se transforment en lésions et s’infectent. D’où la nécessité, en cas de diabète, de surveiller vos extrémités – en particulier vos pieds – avec une vigilance accrue et de façon régulière.

Prévention et traitement de la neuropathie diabétique

Si le diagnostic de diabète de type I ou II a été posé, votre médecin vous a probablement prescrit un traitement. Celui-ci repose sur l’injection d’insuline en cas de diabète de type I, et des médicaments oraux (parfois complétés par de l’insuline) pour le diabète de type II.

Le diabète est une maladie chronique qui ne peut pas être guérie : le traitement prescrit par votre médecin traitant a toutefois pour but de vous permettre de vivre le plus normalement possible, tout en gardant au mieux le contrôle sur le diabète. Il est également nécessaire, de votre côté, de prendre de nouvelles bonnes habitudes (alimentation, soins…) qui vont limiter ou freiner le développement de la neuropathie diabétique et ses conséquences.

Quelques conseils pour les patients souffrant de diabète

Une bonne hygiène des pieds est bien sûr primordiale, tout comme une coupe régulière des ongles.

Il est également essentiel de porter des chaussures et des chaussettes confortables et respirantes, qui ne vont pas comprimer le pied et accentuer les frottements.

Si vos pieds sont déformés, vous pouvez porter des semelles ou des orthèses prescrites par un podologue pour corriger le problème.

Parce que les petites plaies et les problèmes de sécheresse cutanée peuvent passer inaperçus mais vite devenir problématiques, il est nécessaire d’inspecter vos pieds chaque jour. Si vous avez du mal à vous baisser, une personne de votre entourage, votre médecin ou un podologue peut s’en charger.

Vous pouvez également adopter des soins pour conserver des pieds en pleine santé, comme les soins des pieds Alvadiem spécialement formulés pour les diabétiques.

Nos soins adaptés au pied diabétique

Il n’est pas toujours évident de trouver des soins adaptés aux diabétiques – à fortiori si vous cherchez des soins naturels ! Découvrez notre gamme de produits pour conserver des pieds bien hydratés et venir à bout de la peau sèche et des fendillements.

Notre Soin Protection Intense est parfait pour prévenir et réparer les pieds secs et tout ce qui en découle (callosités, crevasses, fendillements…). Il contient 96% d’ingrédients naturels et a été pensé pour les peaux fragilisées par une maladie ou un traitement (diabète, psoriasis, chimiothérapie…). Vous retrouverez notamment dans sa formule du Miel de Châtaignier aux vertus protectrices et anti oxydantes, du Marron d’Inde, qui encourage la circulation du sang, de l’Hibiscus, qui favorise le renouvellement cellulaire et des polyols végétaux. Ces derniers assurent l’hydratation de la peau dès les premières applications. Ce produit, élu Meilleur Soin du Corps par Santé Magazine en 2020, est également utilisé par de nombreux podologues qui ont validé son efficacité sur leurs patients.

Des craquelures ou des crevasses douloureuses sont apparues sur vos pieds ? Il faut agir au plus vite pour soulager les douleurs, réparer la peau et éviter l’infection avec notre Onguent Réparateur. Ses actifs stars sont la Gelée Royale : gorgée de vitamines, elle n’a pas son pareil pour stimuler la réparation de l’épiderme et apaiser les peaux fragilisées. A ses côtés dans ce soin du pied diabétique, de l’Huile de Coco et de l’Huile d’Olive aux propriétés nourrissantes et protectrices et de la vitamine E, essentielle pour une peau hydratée et en pleine santé.

Sa texture souple rend son application facile et agréable : l’Onguent Réparateur vient combler les fissures et les crevasses en un geste. Recommandé par l’Agence Française pour la Santé du Pied, ce soin fera également des miracles sur les pieds, mais également sur toutes les zones sèches ou abîmées du corps (mamelons malmenés par l’allaitement, irritation du siège chez bébé, lèvres gercées…). Un soin à toujours avoir à portée de main, à la maison ou dans son sac à main !

Ces articles peuvent vous intéresser