Sécheresse cutanée : comprendre la peau sèche

Sécheresse cutanée : comprendre la peau sèche

La peau est un organe à part entière. Elle défend l’organisme des agressions extérieures, des bactéries, des virus et régule la température du corps. La peau est essentielle mais aussi fragile. Lorsqu’elle est sèche, elle devient moins fonctionnelle et moins encline à se parer contre les agressions extérieures. Qu’est-ce que la sécheresse cutanée et comment agir pour y remédier, c’est ce à quoi nous répondons ici avec Pauline, responsable scientifique alvadiem.

QU’EST-CE QU’UNE PEAU SÈCHE ?

→ Définition et signes cliniques de la peau sèche

schéma peau sèche

La peau sèche, aussi appelée xérose, est facilement reconnaissable, elle fait littéralement partie de vous. Ça, c’est le premier point : la peau sèche est un état permanent, durable, c’est votre type de peau.

Le second, est que la sécheresse cutanée se reconnait par des modifications de l’aspect de la peau : Peau en écailles, rugueuse au toucher, squames à la surface de la peau (peaux mortes), rougeurs, épaississement de la couche cornée, cors, durillons…

Mais surtout, elle se traduit par des sensations d’inconforts :

  • Lorsque la peau est sèche, on ressent généralement une perte de souplesse, accompagnée de sensations de tiraillements.
  • Lorsque la peau est très sèche, on peut voir apparaître « une peau de crocodile », desquamation, de la rugosité et des rougeurs

Les zones touchées par la sécheresse cutanée

Même si tout le corps peut être concerné, la sécheresse se ressent plus intensément sur certaines zones du corps. Parmi les plus touchées, on retrouve les extrémités car plus exposées que le reste du corps comme le visage ou les pieds et notamment les talons. En outre, d’autres localisations comme les mains vont elles se fragiliser du fait de stress quotidiens répétitifs tels que des lavages fréquents.

MÉCANISME : COMMENT LA PEAU SE DÈSHYDRATE ?

→ Rappel des fondamentaux de la barrière cutanée

Cette barrière est principalement assurée par la couche cornée (couche la plus superficielle). Cette couche cornée est constituée de cellules fortement agrégées grâce aux lipides qui les entourent et qui agissent comme un véritable ciment intercellulaire. La barrière cutanée est complétée d’un film imperméable composé d’eau et d’huile, appelé film hydrolipidique.

Lorsque la barrière cutanée est efficace, protégée du dessèchement, la peau est souple, douce, lisse, et ne présente aucune problématique apparente.

→ Alors pourquoi ma peau s'assèche ?

La peau est donc naturellement hydratée et lutte elle-même contre le desséchement grâce à la couche cornée et au film hydrolipidique, qui assurent la fonction barrière. Dans le cas de la sécheresse cutanée, la peau manque d’eau et de lipides à cause d’une barrière cutanée qui n’assure pas correctement sa fonction.

Ce dysfonctionnement résulte principalement :

  • D’un film hydrolipidique altéré
  • D’une carence en lipides au niveau de la couche cornée

Avec moins de lipides, qui assurent le rôle de ciment entre les cellules de la peau, la couche cornée est déstructurée et laisse l’eau s’évaporer de manière beaucoup trop importante par rapport à la normale. C’est dans ce cas-là que l’on observe les symptômes d’une peau sèche.

Par ailleurs, la sécheresse peut évoluer en plusieurs stades avant que la peau se craquelle. C’est de cette façon que l’on dissocie les différents types de peau sèche :

  • Peau modérément sèche : Ici la peau a besoin d’eau, elle tiraille et on remarque qu’elle devient moins souple.
  • Peau sèche : La peau a continué à se déshydrater. Elle a besoin de lipides et d’eau. Au toucher, elle devient est rugueuse et rêche.
  • Peau très sèche et abîmée : Sans protection et sans soin adapté, la peau ne supporte plus aucun stress tels que les frottements par exemple. Complètement déshydratée, elle se fissure voire se crevasse.

→ Et la peau dans tout ça ?

La sensibilité de la peau fait référence à son hyperréactivité aux agressions externes. La barrière cutanée est altérée et laisse pénétrer plus facilement irritants et allergènes. Il faut donc protéger la peau, éviter une hygiène excessive et limiter l’exposition aux irritants.

Attention ! Si peau sèche rime souvent avec sensibilité cutanée, peau sensible ne signifie pas forcément peau sèche !

 Définition et signes cliniques de la peau sèche

Identifier son type de peau n’est pas si simple. Votre peau peut être tout à fait normale avec des épisodes de sécheresse. Avez-vous une peau sèche pour autant ? Hé bien non, c’est là toute la différence entre une peau déshydratée et une peau sèche.

  • Peau déshydratée :

Une déshydratation est passagère. Un phénomène que l’on peut constater par exemple en hiver avec l’apparition de plaques sèches au niveau du visage ou des mains. A l’origine : un film hydrolipidique altéré qui laisse la peau s’évaporer. Plus pauvre en eau, la peau s’assèche.

  • Peau sèche :

Une peau sèche fait partie de vous, de votre capital génétique ou issue de vos habitudes. Naturellement sèche ou due à une pathologie ou à un facteur externe, la peau sèche est un état permanent. C’est une caractéristique intrinsèque de la peau. Ici, la couche cornée est déstructurée et manque de lipides. Il faut la nourrir, stimuler sa production de lipides et la protéger.

CAUSES : POURQUOI J’AI LA PEAU SÈCHE ?

On distingue plusieurs facteurs à l’origine d’une sécheresse cutanée. Certains proviennent de notre environnement alors que d’autres font partie de nous.

→ Facteurs extérieurs

 

  • L’environnement est l’un des ennemis de la peau, et encore plus de la peau sèche. La chaleur, le froid ou encore le vent vont agresser la peau et altérer sa fonction barrière, ce qui va accentuer la sécheresse ou la déclencher. D’un autre côté, la pollution joue également un rôle majeur. En pénétrant dans les pores de la peau, elle sature son mécanisme naturel de défense.
  • L’hygiène. Avec les lavages fréquents, la peau est en contact répété avec des détergents qui déstructurent la barrière cutanée.
  • Les traitements médicamenteux. La sécheresse cutanée fait partie des effets secondaires de certains médicaments. C’est ce qu’on remarque notamment avec les anti-acnés ou encore les traitements contre le cancer tels que la chimiothérapie.
  • Le sport. Les frottements répétés et la transpiration sont une véritable source d’agression pour la peau.
  •  

    → Facteurs internes

    • L’âge. En vieillissant, les glandes sébacées sous la peau produisent moins de sébum, source de lipides pour le film hydrolipidique. L’eau n’est donc plus correctement fixée et la peau s’assèche. Les cellules se renouvellent moins vite et la microcirculation est moins rapide. C’est pour cette raison que les seniors ont bien souvent la peau sèche. D’un autre côté, les nourrissons sont aussi très sensibles aux problématiques de sécheresse car leur film hydrolipidique n’est pas encore mature.
    • Des pathologies. Certaines maladies vont avoir une véritable incidence sur la qualité de la peau. Le diabète en fait partie. La microcirculation étant affaiblie, l’eau ne circule pas correctement et n’irrigue donc pas suffisamment la peau. En outre, toutes les pathologies dermatologiques comme l’atopie, l’eczéma ou le psoriasis sont aussi à l’origine de la peau sèche, à des stades plutôt avancés.
    • Génétique. Chaque peau est différente, nous naissons tous avec une peau bien particulière : grasse, sèche, très sèche, mixte… Sa qualité peut évoluer dans le temps en fonction des différents facteurs présentés ci-dessus.

    REMÈDE : COMMENT AGIR SUR UNE PEAU SÈCHE ?

    À l’origine de l’état de la peau sèche, on retrouve des facteurs extérieurs qui peuvent aussi avoir un rôle aggravant ainsi que des facteurs intérieurs. Pour agir sur une sécheresse cutanée, plusieurs bons gestes sont à prendre en compte.

    → Utiliser des soins adaptés

    Ici on ne parle pas uniquement de l’application d’une crème mais de la routine de soin dans sa globalité. Sèche, la peau est moins protégée et donc plus sensible. C’est pour cette raison qu’il est important d’utiliser des produits dédiés aux peaux sèches voire même des produits adaptés au stade de votre sécheresse cutanée.

    Nous vous recommandons donc de :

    • Nettoyez le visage uniquement avec des savons doux et à l’eau tiède. Pour sécher la peau, tapotez seulement, n’essuyez pas pour ne pas accentuer les irritations et réveiller des sensations inconfortables. L’idéal est de se tourner vers des soins sans savon.
    • Hydratez pour les peaux déshydratées et nourrissez pour les peaux desséchées, avec des crèmes ou huiles adaptées. Pensez à l’application d’onguent ou de baume pour les zones de sécheresse extrême.
    • Protégez votre peau dans des cas particuliers comme une exposition au soleil ou avant une activité sportive intensive pour limiter les frottements et les irritations.

    → Boire de l'eau

    Que ce soit pour notre peau ou notre organisme en général, l’eau c’est la vie. Elle est essentielle pour le bon fonctionnement de votre épiderme. Il est donc primordial de boire minimum 1,5 litre d’eau chaque jour.

    Découvrez le meilleur d’Alvadiem