4 choses à savoir pour traiter une ampoule

4 choses à savoir pour traiter une ampoule

Toutes les questions que vous vous posez sur les ampoules, nous y répondons ici ! D’autres en tête ? Écrivez-nous à communication@alvadiem.fr

1- Pourquoi a-t-on des ampoules aux pieds ?

Pour défendre sa peau ! Vous ne vous attendiez pas à ça ? On vous explique.

L’ampoule, ou phlyctène de son nom scientifique, se forme sous la surface de la peau suite à des frottements répétés. Ces frottements sur des zones localisées, comme le contrefort de la chaussure, créent un échauffement du derme (couche moyenne de la peau). La peau rougit et cet échauffement s’accompagne souvent d’une sensation de brûlure et d’irritation. Pour refroidir cette zone échauffée, l’épiderme se décolle progressivement du derme formant une petite bulle/poche remplie d’un liquide clair. L’ampoule est donc une réaction de la peau qui permet de calmer et réduire la brûlure due à des frottements.

 

2- Quel est le liquide contenu dans l’ampoule ?

C’est ce que l’on appelle un liquide séreux ! Clair et transparent, ce liquide séreux est un liquide physiologique. Il s’apparente à du sérum et provient des fluides corporels. Son épanchement au niveau de la zone de frottements permet de décoller le derme de l’épiderme. Il ne présente aucun danger ou signe inquiétant pour la santé. Par ailleurs, dans certaines conditions extrêmes comme un marathon par exemple, le liquide contenu dans l’ampoule peut combiner liquide séreux et sang. Ici, on parle alors de phlyctène hématique. Pas d'inquiétude ! Cette lésion cutanée est sans risque, mais il est préférable de la soigner. Pour cela, tournez-vous vers un pédicure-podologue. Il réalisera un drainage de l’ampoule pour nettoyer la zone et éviter le risque d’infection.

 

3- Comment éviter les ampoules aux pieds ?

Les ampoules se forment suite à des frottements sur une même zone. Les pieds et les mains sont d’ailleurs les zones les plus touchées. Plusieurs situations vont stimuler leur apparition : le port de chaussures neuves ou de matières irritantes, l’usage d’outils accompagné de mouvements répétés ou la sollicitation constante de certains appuis lors d’un running longue distance par exemple. La chaleur, l’humidité et la transpiration favorisent aussi la formation de l’ampoule. Pour les éviter, nous vous conseillons :

  • D’appliquer une crème seconde peau sur les zones sujettes aux frottements
  • De préparer vos pieds en amont d’une course ou d’un trail avec un soin adapté ( 30 jours avant avec une application régulière)
  • De s’habiller avec des matières naturelles, douces, non irritantes 
  • De porter des chaussures/baskets adaptées à vos pieds ! Dans certains cas, le pédicure-podologue pourra vous recommander le port de semelles orthopédiques afin de limiter les zones de frottements et d’hyper-appuis
  • D’opter pour des chaussettes sans couture

 

4- Doit-on percer une ampoule ?

Comme expliqué précédemment, la formation d’une ampoule relève d’un mécanisme de défense suite à une agression de la peau. Elle s’est formée pour protéger la peau, il ne faut donc surtout pas l’arracher ! Pour éviter tout risque d’infection, il n’est pas non plus conseillé de la percer surtout si elle n’est pas trop douloureuse. Laissez-la plutôt guérir à l’air libre et portez un pansement adapté pour éviter les sur-frottements.

A l’inverse, les ampoules larges ou mal placées peuvent s’accompagner d’une gêne ou de douleurs à la marche. Dans ce cas, un pédicure-podologue pourra la traiter à son cabinet.

Enfin, il arrive aussi, lorsque la corne des pieds est épaisse, que des ampoules profondes se forment. Elles ne sont pas forcément visibles à l’œil mais sont très douloureuses et sensibles à l’infection. La consultation d’un pédicure-podologue s’impose pour soulager et éviter tout risque d’infection.  

Découvrez le meilleur d’Alvadiem