Le retour des abeilles au printemps

Le retour des abeilles au printemps
Après plusieurs semaines de long sommeil, il est grand temps pour les abeilles de reprendre du service. A votre avis, comment s’organise cette nouvelle saison à la ruche ? Qui de mieux qu’un apiculteur pour répondre à cette question ! Accompagnée de Manuel Vigneron, jeune apiculteur, la Rédaction vous invite à pousser les portes de la colonie.

Comment se déroule le passage au printemps chez les abeilles ?

 En hiver, les abeilles passent plusieurs semaines confinées dans la ruche. Elles se réunissent en grappe pour se tenir chaud et se nourrissent exclusivement des réserves de miel préparées avant l’hiver. A cette période, la ruche est comme qui dirait en sommeil !

Au retour des beaux jours et dès que les températures dépassent les 10°, les abeilles sortent de leur hibernation. Ce changement climatique est le signal de la reprise de l’activité. Au sein de la colonie, la reine reprend ses pontes, les éclaireuses partent en repérage pour ensuite passer la main aux butineuses qui partent en quête de pollen. 

 

Du côté de l’apiculteur, cette période doit-être assez chargée…

Effectivement, on n’a pas le temps de s’ennuyer ! Le printemps est une saison importante pour nous, cela demande beaucoup de travail et surtout des visites régulières de nos ruches.

Nous devons tout d’abord veiller à ce que tout se passe au mieux au sein de la colonie. Pour cela, on soulève les ruches, on observe s’il y a suffisamment de nourriture pour tout le monde et si la reine pond correctement. Ensuite, en cette période de ponte, il peut parfois arriver que les abeilles se retrouvent à l’étroit. Une situation qui peut les inciter à quitter la ruche pour créer un essaim, sans possibilité pour nous de les rattraper. De fait, lorsque le manque de place se fait sentir, nous rajoutons une hausse.

Enfin, en mars-avril un nettoyage de printemps s’impose ! C’est le moment de repositionner les ruches, de remplacer les plateaux de sol par des plateaux propres, et de retirer la cire un peu usée, cela peut être vecteur de maladies. 

Une fois qu’elles sont protégées et toutes propres, que se passe-t-il ?

 Nous continuons de rendre visite aux abeilles pour leur sécurité et de leur côté, elles produisent du miel ! Le premier de la saison, c’est le miel de pissenlit. Et fin avril sonne l’heure de la récolte ! 

Quelques mots sur Manuel

Ce jeune pompier volontaire a un parcours des plus atypique.

Après une Licence en géographie et une activité variée, Manuel part à la découverte de l’Australie. Là-bas il y découvre des paysages verdoyants et tombe amoureux de dame nature. A son retour en France, il décide de tout quitter pour s’installer en Corrèze.

Apiculteur depuis 6 ans, il produit essentiellement du miel de pissenlit, de printemps, d’été, d’acacia et de châtaignier.

UN GRAND MERCI À MANUEL DE NOUS AVOIR ACCORDÉ DE SON TEMPS POUR CETTE INTERVIEW. NOUS SOMMES FIERS DE LE SOUTENIR DANS SON PARCOURS !

Ces articles peuvent vous intéresser