Diabétiques : Ayez le réflexe pédicure-podologue

Diabétiques : Ayez le réflexe pédicure-podologue

En France, plus de 3,5 millions de personnes souffrent de diabète. De cette maladie silencieuse, les conséquences podologiques peuvent altérer le confort de vie. A l’occasion de la journée mondiale du diabète, l’Union Française pour la Santé du Pied (UFSP) s’associe au Laboratoire alvadiem pour informer sur l’importance du suivi podologique lorsque l’on est diabétique.

À QUELLES PATHOLOGIES DU PIED UN DIABÉTIQUE PEUT-IL FAIRE FACE ?

Il existe deux profils de diabétiques. Pour chacun, les conseils de prévention et la prise en charge sont différents :

→ Les patients sans risque podologique majeur avéré* :

ils présentent des pathologies courantes et sans difficulté, type ongles incarnés, cors, sécheresse, ampoules, mycoses … Il est recommandé de consulter le pédicure-podologue au moins une fois par an pour un bilan podologique complet.

→ Les patients à risque podologique souffrant de complications :

atteints de neuropathie et/ou d’artériopathie, ils sont sujets au développement de plaies, d’infections, d’une mauvaise cicatrisation et dans les cas les plus sévères d’amputation. Face à ces risques podologiques importants, il leur est vivement recommandé de consulter tous les deux à trois mois.

En prévention mais aussi pour limiter des conséquences sévères comme l’amputation, les recommandations et la prescription du pédicure-podologue sont essentielles. Pour ces raisons, la gradation du risque podologique est incontournable. Elle se réalise au cabinet, lors du 1er rendez-vous de bilan.

QUELS GESTES ESSENTIELS FAUT-IL ADOPTER ?

Tout va dépendre du diagnostic initial. Pour les diabétiques sans risque avéré, l’hydratation, une coupe des ongles régulière, une bonne hygiène et un bon chaussage sont des réflexes de base à mettre en place au quotidien. Les diabétiques à risques podologiques doivent quant à eux redoubler d’attention via des gestes indispensables :

  • adapter le chaussage à la morphologie du pied
  • examiner leurs pieds et l’intérieur de leurs chaussures quotidiennement.
  • confier la coupe et l’entretien des ongles aux pédicures-podologues
  • hydrater les pieds matin et/ou soir
  • consulter en urgence en cas de blessures, rougeurs ou de plaies aux pieds

Nous avons conscience que cette observance du pied s’ajoute à d’autres pour ces patients polypathologiques. Le pédicure-podologue est alors présent pour les conseiller et les accompagner.

 les recommandations et la prescription du pédicure-podologue sont essentielles. 

LE SUIVI RÉGULIER EST-IL LA CLÉ POUR PRÉVENIR LES RISQUES ?

L’annonce du diabète est particulièrement violente pour les patients. Ils prennent conscience de toutes les contraintes de cette maladie et certains, dans le déni, refusent de se soigner. Heureusement, ces patients se font de plus en plus rares !

Aujourd’hui, les pédicures-podologues sont fiers de constater une baisse significative des hospitalisations et des amputations du pied. Voilà le résultat de nombreuses campagnes de sensibilisation auprès du grand public mais aussi d’un vrai travail de prévention auprès de ces patients en association avec les médecins traitants. Alors oui, un suivi régulier et l’usage de bons gestes au quotidien peuvent éviter la survenue de complications.

 

LE SOIN PROTECTION INTENSE
la solution pour les pieds secs et fragilisés

Pensé pour répondre aux besoins podologiques des personnes diabétiques, il répare et hydrate intensément les peaux fragilisées. Ce soin protège des frottements, encourage la microcirculation et limite le risque fongique.

[ TESTÉ SOUS CONTRÔLE DERMATOLOGIQUE ET PODOLOGIQUE ]

> Dès 7 jours, la peau abîmée est réparée**

> 24h d’hydratation continue / +70% d’hydratation dès la 1ère utilisation***

> Peau régénérée à 28 jours / +133% d’hydratation**

** Test d’usage et évaluation objective sur 20 volontaires ayant la peau sèche et après 28 jours d’application.
***Évaluation objective et test d'usage sur 20 volontaires et après 28 jours d'application.