Mon cancer et moi : apaiser et soulager mes pieds

Mon cancer et moi : apaiser et soulager mes pieds

Peau et traitements : comprendre les effets secondaires

Grâce aux recherches scientifiques de ces dernières années, les nouveaux protocoles (chimiothérapie traditionnelle ou thérapie ciblée) pour lutter contre le cancer sont de plus en plus performants !

Ces innovations ont un impact encourageant sur le pronostic du spécialiste, l’évolution de la maladie et la qualité de vie au quotidien. Malgré tout, elles ne peuvent se décharger de certains effets secondaires causés par l’action de molécules spécifiques. Parce que pour empêcher l’invasion de la maladie, les traitements par chimiothérapie agissent sur les cellules cancéreuses mais atteignent parfois les cellules normales du corps.

La peau est l’un des organes souvent impactés : sècheresse extrême, inflammation, crevasses, fissures… Ces réactions cutanées, propres à chacun, vont du simple désagrément à un inconfort réel dans le quotidien : l’oncologue allant parfois même jusqu’à proposer une interruption dans le traitement, le temps que la peau récupère. Pour y faire face, l’équation essentielle : soins dermocosmétiques + bons réflexes pour la peau, limitera efficacement ces effets secondaires

Mes pieds pendant le cancer : les justes gestes pour apaiser

La chimiothérapie traditionnelle et la thérapie ciblée peuvent impacter l’épiderme et plus particulièrement les pieds où la peau est plus fine et de nature plus fragile. Les traitements font alors apparaître plusieurs phénomènes cutanés :

La sécheresse cutanée ou xérose cutanée

« Mes pieds sont extrêmement sec et ma peau commence à se fissurer »

C’est la manifestation cutanée la plus observée et la plus courante lorsque l’on est sous traitements oncologiques. La barrière cutanée est altérée, la peau ne retient plus l’eau : résultat la peau s’assèche.

Les signes d’une sècheresse des pieds :

La peau se fragile, perd en souplesse et en confort. Elle peut aller jusqu’à se fissurer voire se crevasser au niveau des orteils et des talons. Cela peut s’accompagner de sensations de démangeaisons.

Que dois-je faire ? :

  • Appliquez une crème hydratante pour les pieds, type baume, 2 fois par jour.
  • Optez pour un chaussage confortable comme une paire de baskets ;
  • Evitez les bains chauds et préférez les nettoyants doux ;
  • Si les symptômes persistent, consultez votre pédicure-podologue.

Le syndrome main-pied

« J’ai mal aux pieds et je n’arrive plus à me chausser »

Il correspond à une inflammation de la plante des pieds (ou de la paume des mains) diffuse ou localisée combinée à une sécheresse extrême de la peau. Lorsque le syndrome main-pied est diffus, l’ensemble du pied est impacté. A l’inverse, lorsqu’il est localisé, seules les zones sujettes aux callosités sont touchées.

Les signes d’un syndrome main-pied :

On le reconnaît par une forte desquamation de la peau, des rougeurs ou par une hyperkératose ciblée entourée d’un halo inflammatoire. L’intensité de ce syndrome, qu’il soit localisé ou diffus, est gradée par un professionnel de santé.

Que dois-je faire ? :

  • Prévoyez une consultation préventive chez votre pédicure-podologue avant le début du traitement ;
  • Appliquez un soin hydratant pour les pieds, type baume, 2 fois par jour ;
  • Optez pour des chaussettes en fibres naturelles, un chaussage confortable ;
  • N’utilisez jamais de pierre ponce, de râpe ou de gommage, cela accélère la repousse de la peau.

Les effets secondaires sur les ongles

Outre la peau, les ongles peuvent aussi subir des effets indésirables. Fragilisés, ils sont amenés à devenir cassant, à entraîner des sensations douloureuses au niveau du pourtour, et à se décoller du lit de l’ongle. Pour y remédier :

  • Observez vos ongles quotidiennement et consultez votre pédicure-podologue en cas de changement ;
  • Appliquez une base et un vernis protecteur pendant toute la durée du traitement ;
  • Optez pour un chaussage confortable comme une paire de baskets ;
  • Gardez des ongles courts. Coupez-les avec des ciseaux ou directement chez votre pédicure-podologue.

Les effets secondaires ne sont ni systématiques, ni irréversibles. L’oncologue est le pédicure-podologue sont présents pour vous accompagner.

MON PÉDICURE-PODOLOGUE À MES CÔTÉS

“ Grâce aux soins réalisés par mon podologue, l’état de mes pieds s’est amélioré et j’ai pu recommencer à marcher  Pierre

Dans le protocole de soins, le pédicure-podologue fait partie intégrante de l’équipe médicale aux côtés de l’oncologues, du dermatologue, du médecin généraliste… Il vous accompagne avant de débuter les traitements pour un bilan préventif puis tout au long de la maladie dès le moindre changement dans l’aspect et le confort de la peau ou des ongles.

Son champ d’action :

  • Soin de pédicurie (peau et ongles) pour prévenir et soulager efficacement les effets secondaires ;
  • Conception de semelles et d’orthèses de l’ongle pour prévenir et soulager les douleurs ou camoufler les altérations de l’ongle ;
  • Conseil dans le choix d’un soin dermocosmétique adapté à votre peau et à vos besoins pendant le traitement.

Prenez soin de votre peau et ayez le réflexe pédicure-podologue !
Vous avez des questions ? Posez-les-nous directement sur notre compte Instagram

Découvrez le meilleur d’Alvadiem